Afrika

Les avantages pour les communautés locales sont essentiels pour parvenir à des changements durables en matière d’utilisation des terres

Les systèmes de marché et les chaînes de valeur devront être évalués pour déterminer s’ils sont durables, s’ils incluent les femmes, et s’ils donnent la possibilité aux femmes et aux hommes de se mobiliser dans leur cadre, d’y participer et d’en profiter, ce sur un pied d’égalité.

La durabilité et l’évolutivité représentent souvent un défi dans nombre d’initiatives de RFP financées par le gouvernement ou grâce à l’aide. Lorsque le projet se termine, généralement au bout de trois à cinq ans, le mécanisme autonome nécessaire à sa continuation est rarement en place.

L’approche du programme LoCoFoRest consiste à identifier et à évaluer des solutions présentant une durabilité à long terme pour ce qui est de la prospérité du paysage forestier ainsi que celle des communautés locales. Nous nous servirons des expériences de la Suède et d’exemples internationaux durant les discussions afin d’illustrer la manière dont l’entrepreneuriat local, les innovations technologiques applicables aux processus à petite et moyenne échelle, les nouveaux produits/services et les nouveaux marchés peuvent garantir des revenus à long terme – assez pour restaurer le paysage forestier mais aussi pour permettre aux communauté locales de prospérer.

Une économie plus circulaire

Dans le programme LoCoFoRest nous relions le besoin mondial de passer d’une économie fondée sur les combustibles fossiles à une économie plus circulaire, sur la base de la production locale de produits biosourcés. Un aspect essentiel de cette évolution est l’établissement de relations nouvelles et améliorées entre les centres urbains et les paysages ruraux.

Dans le passé, les centres urbains en expansion ont souvent perçu le paysage rural comme une source illimitée de produits alimentaires peu coûteux, d’eau, d’énergie et de matières premières à exploiter. La nécessité d’investir dans la gestion responsable, durable et résiliente de ces paysages, et de leurs ressources naturelles et services, a souvent été ignorée. Les manières de garantir la prospérité des centres urbains en croissance rapide et celle des communautés rurales feront l’objet d’une discussion dans le cadre du programme.

Relier les forêts rurales à la demande urbaine

D’après les estimations des Nations Unies, 800 millions de plus de personnes vivront dans des villes au cours des 30 prochaines années rien qu’en Afrique, ce qui est l’équivalent de trois nouvelles Londres par an. Cela créera un gigantesque besoin de matériaux de construction, d’eau douce et d’énergie. La production et l’utilisation d’une quantité accrue de produits tirés des paysages forestiers, la protection des services écosystémiques, la garantie d’une distribution équitable des revenus dans la chaîne de valeur tout entière : telles sont les nécessités sur lesquelles se penchera le programme.

  • Last Updated: 10/14/2022