Figure ci-dessus. Distribution régionale des opportunités de RFP. Source : Institut des ressources mondiales (World Resources Institute)

Présentation de la restauration des forêts et des paysages

La restauration des forêts et des paysages fait partie intégrante de la solution à presque tous les défis sociaux, économiques et écologiques décrits dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, signé par 193 pays.

Étant donné le potentiel qu’a la restauration des forêts et des paysages (RFP) de soutenir l’atténuation des effets du changement climatique et de protéger la biodiversité, tout en améliorant les moyens de subsistance, il n’est pas étonnant que les Nations Unies aient désigné la période de 2021 à 2030 comme « La décennie pour la restauration des écosystèmes ».

Plus de deux milliards d’hectares ont été identifiés de par le monde qui présentent un potentiel pour différents types de RFP (voir la figure ci-dessus). Le potentiel le plus important de RFP réside dans la « restauration mosaïque », là où des populations rurales vivent de terres qui étaient précédemment des forêts. Par conséquent, pour réussir, la RFP doit être liée aux populations locales et à ce qu’elles requièrent des terres.

Les résultats en matière de RFP pour nombre d’efforts internationaux et nationaux à grande échelle ne sont pas impressionnants mais, lorsque les communautés locales sont mobilisées et font l’expérience d’un développement positif, les activités de RFP donnent souvent de meilleurs résultats.

Dans le cadre du programme LoCoFoRest, nous mettrons l’accent sur une approche locale axée sur la gouvernance et le marché, et tenterons, ensemble, de trouver des manières d’aller de l’avant nouvelles et plus efficaces.

Axe du programme : la restauration des forêts contrôlée au niveau local

Les paysages forestiers jouent un rôle de plus en plus important dans la transition d’un monde tributaire des combustibles fossiles à une bioéconomie circulaire. Les forêts et paysages naturels bien gérés, avec une combinaison d’agriculture, de plantations forestières, de boisés et d’agroforesterie, sont essentiels pour l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, pour la sécurité en eau et la biodiversité, et également pour pouvoir répondre à la demande mondiale croissante de produits ligneux.

Ce programme se concentre sur une question clé : comment élargir l’échelle de la restauration des forêts et des paysages tout en garantissant la prospérité des communautés locales et en maintenant et améliorant les services écosystémiques ?

Il se distingue de nombreuses autres approches de la RFP car il part du principe que le marché est le principal moteur de changements (tant positifs que négatifs), et qu’une bonne gouvernance est cruciale pour assurer le succès de tout effort de RFP.

Dans cette « approche axée sur la gouvernance et le marché », les innovations et l’entrepreneuriat sont essentiels, mais un aspect tout aussi important pour la durabilité et la résilience est la préservation des services écosystémiques cruciaux et des ressources naturelles dans les paysages multifonctionnels. Enfin, la durabilité et l’évolutivité de tout effort de RFP dépendront toujours de la mobilisation et du soutien des populations habitant le paysage en question. C’est pourquoi le programme met l’accent sur les aspects sociaux, y compris les dimensions liés au genre et aux droits de l’homme.

 

Figure ci-dessus. Distribution régionale des opportunités de RFP. Source : Institut des ressources mondiales (World Resources Institute)

 

  • Last Updated: 10/14/2022